Sites Web Corporate : 7 règles incontournables

sites web corporate 7 règles incontournables 2017-06-18T13:40:09+00:00

1# Vous avez besoin d’un service Web dédié

Pourquoi un service web dédié à un site web corporate ?

Si l’on peut facilement comprendre que nombre d’acteurs internes à l’entreprise aimeraient avoir la main sur la création du site internet corporate de l’entreprise, comme par exemple la DSI qui maitrise parfaitement les outils informatiques ou encore le service marketing leader pour l’édition de contenu, ni l’un ni l’autre ne sont suffisants pour créer et maintenir le site interne corporate. L’un étant trop technique et donc pas assez communicant. L’autre, communicant mais pas assez technique pour jouer avec toutes les subtilités du web…
C’est pourquoi, le site doit être géré par une équipe Web dédiée qui sait faire appel et coordonner des experts complémentaires répondant à des besoins ponctuels précis .

2# La gestion de votre site Web corporate est une activité en tant que telle.

Trop souvent le site web corporate est maintenu en « temps partagé », noyé dans les préoccupations quotidiennes des différents collaborateurs. Cela entraine régulièrement un abandon pur et simple de la communication de l’entreprise. Tous en sont pour autant bien conscients et acquiescent bien volontiers voire promettent de corriger le tir… dès qu’ils auront un moment.
Quant au « junior » que l’on place à cette tache, qui n’a ni les compétences (dû à son niveau d’expérience du monde de l’entreprise), ni l’autorité pour effectuer les changements nécessaires, il consacrera la plus grande partie de son temps à la « maintenance » plutôt qu’à apporter une réflexion stratégique long terme.
C’est pourquoi, il est important qu’une équipe dédiée, une sorte de « Team Web » soit présente à vos côtés, pour vous assister à la stratégie digitale.
Une équipe qui maitrise ses ressources d’experts des domaines couverts par le marketing digital.

3# Le simple fait de « relooker » graphiquement le site corporate ne suffit plus.

Les médias et le florilège de comportements qui en découlent, sont en mutation perpétuelle et profonde. Si il y a encore 10 ans, l’entreprise pouvait seulement se contenter d’une remise en peinture, ce n’est plus le cas aujourd’hui.
Les techniques évoluent très rapidement, les styles de communication également sans parler du comportement et attentes du client final.
En fait, pour bien mesurer l’état actuel, si le réchauffement de la planète s’accélère, celui de l’internet en est tout autant, facteur 1000 :
« Une surchauffe annoncée » mais où personne n’en maitrise pleinement les incidences sur les actes d’achat !
Plus personne n’achète sans consulter le web, les forums, les réseaux, la fiche linkedin ou viadéo, pour ne citer qu’eux.
En un mot : le site doit régulièrement être repensé et affiné pour être à niveau des attentes utilisateurs.

4# Le site web s’adresse à un public choisi.

Il est vain de vouloir communiquer et plaire à tout le monde avec un seul et même support média.
Il est impossible avec la même présentation, les mêmes images et les mêmes mots de satisfaire l’ensemble des publics.
Il faut donc choisir la bonne cible, centrée sur votre audience clé et d’adapter votre design et votre contenu.
C’est pour cela que l’on doit aligner la stratégie marketing à la stratégie d’entreprise.

5# Le site web n’est pas fait pour plaire à la Direction Générale.

Le site web ne doit pas plaire au DG, car il n’est pas la cible !
Le DG attend une notoriété de sa marque, un chiffre d’affaire en hausse et des clients satisfaits pour qu’il soit satisfait à son tour.
Un site web a une cible identifiée donc une communication adaptée à sa cible !

Il s’agit de créer un outil correspondant à un positionnement et à un marché.
C’est en quelque sorte « non négociable ».

6# L’équipe dédiée au site web doit être utilisée à 100%.

Puisque l’entreprise a une vision de la stratégie d’entreprise, elle DOIT impérativement la partager avec ses équipes dédiées au site web et plus généralement à l’équipe en charge de la communication digitale.
Chaque demande, chaque nouvelle sollicitation ou nouvel événement doivent remonter à l’équipe en charge du développement média. Car le Digital vient en soutien d’événements, de salons, de campagnes commerciales, autant de levier à la communication et de notoriété pour l’entreprise.
L’équipe dédiée à la communication digitale devient un facilitateur, un collaborateur du plan d’action.

7# Le compromis n’est pas bon juge.

Demander l’avis à tout le monde sera forcement synonyme de plantage caractérisé car les goûts et les couleurs sont par nature subjectifs, les histoires personnelles peuvent grandement influencer et in fine, on obtient une « soupe » qui n’a plus de caractère ni de réelle identité.
Or, ce que le public aime par dessus tout, c’est justement l’identité de la marque à laquelle il puisse s’identifier .

Par contre, cela requière une information précise. Les textes doivent être validés par un comité désigné.